CINEMA,  MUSIQUE

Janis Forever

Amy Berg, dans son film documentaire de 2015, nous propose d’essayer en 1 h 39, de nous faire mieux connaitre la chanteuse Janis Joplin, devenue depuis une icône.

Ce document est formidable car la réalisatrice nous propose un portrait sans fard de la chanteuse. Elle réussi le tour de force de réunir de nombreux témoignages : musiciens, producteurs, journalistes, amis, et sa famille, afin de comprendre (ou plutôt essayer de comprendre) la personnalité complexe de la star.

Le document nous remet dans le contexte des années 60/70 avec toutes ses particularités de liberté, de désinvolture réjouissante, d’excès mais aussi de générosité. On s’aperçoit aussi que ces années regorgeaient d’une multitude de talents incroyables, et ont permis de faire surgir ce qu’il y a eu de meilleur en matière de musique Rock. Je pense que tout a été créé en matière de musique pendant ces décennies ! Que de richesses ! Que de variétés musicales ! Tellement de chanteuses et chanteurs de légendes qui ont mis leurs empreintes dans ces années.

La forme chronologique de la réalisation du film documentaire est en cela une vraie force. En effet, il est tellement dense en matière de témoignages, d’images inédites, de photos rares, que le spectateur aurait pu se perdre avec un récit trop alambiqué. On est scotché par la pertinence, la sincérité, l’humour de Janis répondant à la presse. On ressent réellement la fragilité de Janis, son manque de confiance en elle, et aussi sa recherche permanente de l’amour.

Janis Joplin in 1969.

Les lettres adressées à ses parents en voix off apportent énormément au document, et le rend véritablement intimiste et attachant. Le plus bouleversant c’est bien sur quand Janis est sur scène : c’est ici que l’artiste s’impose et explose. Janis nous montre, nous foudroie, nous transperce le cœur par ses interprétations, par la puissance et l’originalité de sa voix extraordinaire. On ne peut rester insensible à sa voix, à sa sincérité, à sa façon de ressentir le blues. C’est sur, il faudra des années pour retrouver une artiste de cette envergure.

Je connaissais la musique de Janis Joplin mais je ne connaissais pas (ou peu) la personne et c’est en cela que ce documentaire est passionnant, bouleversant. Il donne encore plus envie d’écouter cette artiste qui respirait le blues, cette femme qui fût probablement la première pop star féminine. Je pense que c’est une artiste que tous les jeunes qui écoutent les musiques qu’on leur propose (un peu trop formatées à mon goût) devraient connaitre…

Certains pensent que Janis Joplin a brûlé sa vie par les deux bouts… c’est possible ! Ce qu’il y a de sur, c’est qu’elle a mis le feu au corps des personnes qui ont eu l’immense privilège de la voir en concert…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *