CINEMA

Hey Mister Turner

Les impressions de Monsieur :

Dans son film  » AMADEUS  » Milos Forman nous décrit MOZART comme un être vulgaire et souvent grossier à l’inverse de sa musique qui nous enchante, nous illumine, nous bouleverse.

Pour brosser le portrait de TURNER, Mike Leigh nous montre un homme plutôt sombre, peu empathique au contraire de sa peinture qui n’est que lumière et fulgurance.

Bien entendu il ne s’agit pas ici de comparer les deux films mais plutôt de constater, à mon avis, quelques similitudes.

Faire une biographie sur un grand peintre au cinéma c’est le genre un peu casse gueule,et là je pense que le réalisateur à véritablement réussi à nous faire pénétrer dans le monde de la peinture de TURNER et à voulu percer les secrets du maître à travers ses voyages, ses expériences .

Les premières images du film nous montrent tout de suite les intentions du réalisateurs. En effet, les images, l’originalité des prises de vue, les lumières sont véritablement une ode aux impressionnistes, c’est parfois de véritables peintures vivantes, la direction artistique est vraiment exceptionnelle. La personnalité de William TURNER avec ses grognements, ses grimaces et sublimée par un acteur qui s’est approprié le personnage.

Dés le début, on rentre vite dans le film, les personnages sont consistants, le metteur en scène montre une grande maîtrise pour illustrer la vie quotidienne du peintre ainsi que la ville à cette époque, de toute façon on sent que Mike Leigh à soigné toutes les scènes.

Mème si le rythme du film est très lent, on ne s’ennuie jamais.

William TURNER nous est présenté comme un homme très complexe et tourmenté, notamment après  la mort de son père, ainsi sa vision de la peinture n’en est que le reflet.

En résumé, je conseille vraiment ce film pour ses qualités de prises de vues exceptionnelles, un portrait sans concession, des seconds rôles souvent très intéressants.

Le petit bémol pour moi serait que le film dure 20 minutes de trop, en effet, la fin est assez pénible et on sent des longueurs qu’on aurait pu éviter. Mais véritablement ce n’est qu’un tout petit bémol….

 

Les impressions de Mademoiselle :

Quel drôle d’animal ce Monsieur Turner ! Il grogne autant qu’il parle… Il ne doit pas sentir très bon… et son physique ne rend pas hommage à son talent.
Monsieur Turner, est un film très juste…qui n’en fait pas trop, ni trop peu. J’ai plongé dans l’histoire, et les 2h24 du film sont passée à une vitesse incroyable. On voyage autant dans le film qu’au travers de ses toiles.
L’intelligence du réalisateur fait (entre autre) que l’ambiance colorée du long métrage est tout à fait conforme à une œuvre de William Turner.
Concernant la rencontre avec l’artiste, on est vraiment plongé dans l’intimité du personnage, et même si le travail et la démarche artistique font partie de la trame du film, on fait vraiment connaissance avec le maître, son quotidien, ses angoisses, ses relations très particulières avec son entourage et sa famille, et la complexité du personnage devient (presque) plus important et intéressant que son travail.
C’est un film aussi enrichissant qu’émouvant, et je suis persuadée qu’il fait parti de ces films que l’on regarde à multiples reprises sans se lasser et en découvrant à chaque fois des détails que l’on a pas forcément perçu la fois précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *