CINEMA

Le cas Mulholland drive

L’avis de Monsieur : Mulholland Drive ou le rendez-vous raté !

Par ou commencer ?
Le plus beau cinéma pour moi, est celui qui te donne du plaisir avant tout. Bien entendu le plaisir peut se traduire par le type de film : comédie, suspens, drame, western, etc. C’est aussi par son casting, la mise scène, la musique du film et bien d’autres éléments.
Il m’arrive assez souvent en voyant les premières images d’un film de me dire « ça commence bien ! ». Non pas que les premières images du film me plaisent tout de suite, mais plutôt parce que les premiers plans, les premiers dialogues donnent tout suite le ton, ou invite le spectateur à une aventure, à partager une atmosphère. Bien entendu ce n’est pas toujours le cas, heureusement certains films méritent un peu plus de patience, une certaine concentration, une approche peut être plus pointue et parfois une seconde voir une troisième vision est nécessaire pour bien prendre en compte toutes les qualités d’un film.
Concernant le film de David Lynch, je dois dire que je suis très mal à l’aise pour donner un avis très objectif. En effet je le dis tout net, je n’ai rien compris à ce film.
Le problème, c’est que lorsque je ne comprends rien dès le début d’un film, j’ai tendance à me déconcentrer. Plus le film avance moins il m’intéresse d’essayer de comprendre (me suis-je bien fait comprendre ?).
Bien sur les comédiens sont bons, les plans sont souvent insolites, frisant parfois l’exercice de style, et la bande son est plutôt sympa.Tout cela ne suffit pas à vous dire que Mullholland Drive est un film que je recommande.
Cependant, malgré ces réserves, j’ai aussi l’impression d’être passer à coté et d’avoir probablement raté un rendez-vous avec un film étonnant mais beaucoup trop compliqué, trop alambiqué, trop étrange pour moi…..
Dommage…
B7TWRF mulholland drive Mulholland Dr Annee 2001 usa Realisateur David Lynch

L’avis de Mademoiselle

Encensé par la critique depuis toujours, et grand film aux yeux de beaucoup, il était pour moi indispensable de voir ce film. Après un enchaînement de scènes reliées plus ou moins ensemble, je me suis agrippé aux deux personnages principaux qui m’apportaient un minimum de repères pour comprendre l’histoire. Dualité entre la brune et la blonde, la sensuelle et l’attachante, j’ai beaucoup aimé la relation entre les deux personnages et le mystère de l’enquête que Betty et Rita ont cherché à résoudre.

Au bout de 90 minutes, la trame du film s’effiloche… David Lynch, qui a commencé l’histoire en posant des petits éléments perturbateurs ça et là, renverse tout sur la table et dans notre esprit. Qui sont ces femmes ? Que s’est il passé ? Sommes nous dans un rêve ? Et bien évidemment, pas de réponse.

Le film se termine avec ce mot “Silencio”…

Je ne m’attache pas particulièrement à l’histoire “à proprement parlé” des films en général… Je dirai même qu’elle est parfois (bien souvent ?) secondaire… L’univers de David Lynch est très riche, “onirique”…il a une “patte” particulière, et c’est ce qui fait de lui un réalisateur connu et reconnu.

J’ai eu beaucoup de mal à me dire “ça y est, j’ai vu Mulholland Drive”, c’était cool… (ou c’était nul, ou génial, ou pas mal… peu importe). J’espère que je te choquerai pas, mais j’ai l’impression que David Lynch s’est un peu foutu de ma gueule en fait !

Une fois le générique de fin défilant sur mon écran, je me suis précipité sur internet pour avoir plus d’information sur ce film… j’ai d’abord cru que j’étais intellectuellement blonde pour de vrai ! Finalement, j’ai découvert qu’il se dit (sans certitude, ni confirmation) que Mulholland Drive était à la base destiné à être le pilote d’une série télé, et que finalement il en a été décidé autrement, et que Lynch a “rapiècé” des scènes pour en faire un film complet. Si il plaît à beaucoup de personne, c’est très bien. Pour ma part, je ne suis même pas sûre de vouloir le revoir pour comprendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *