A l’Ouest rien de nouveau

Il y a un genre de film où je ne m’ennuie jamais ! Un genre où l’histoire, les personnages, les décors, ou les trois à la fois permettent de m’évader, d’oublier mes soucis quotidiens… Oui, il y a bien une catégorie de film qui me fait parfois retourner en enfance, un genre qui a ses codes et que certains trouvent désormais désuet… A tous ceux qui n’ont jamais vu cette catégorie de film, il faut absolument découvrir ces productions en voie de disparition, j’ai nommé les  » WESTERNS « .

Tout d’abord, je dois dire merci aux réalisateurs Anthony Mann, John Sturges, Clint Eastwood, Howard Hawcks, Sergio Léone, John Ford, d’avoir réussi à sublimer ce modèle de long métrage durant les années 60.
Depuis, certains metteurs en scène s’y sont essayés avec plus ou moins de bonheur. Très récemment, les frères Cohen ont produits et réalisé True Grit qui est un remake du film de 1969 : « 100 dollars pour un shériff  » réalisé par Henri Hathaway (avec John Wayne dans le rôle principal). Les frères Cohen aux manettes, on pouvait s’attendre à un film aux situations un peu déjantées, et bien pas du tout ! Le film, d’ailleurs excellent, reste très classique dans sa réalisation. Auparavant, Quentin Tarentino nous avait gratifié de deux films du genres, « Django unchained » et « Les 8 salopards« . Bien qu’utilisant ses outrances jubilatoires habituelles, le réalisateur américain n’a pas non plus dérogé aux codes et règles du Western.
Réaliser un Western n’est pas si simple, c’est un cinéma qui doit rester simple pour être réussi.
Pour ma part, si je devais conseiller un Western à ceux qui n’ont pas eu le gout, l’envie ou la chance d’en voir un bon, je n’hésiterais pas un seul instant :
Procurez-vous le DVD, débrouillez-vous mais allez voir RIO BRAVO
A mon sens, c’est peut être le plus grand Western, tout dans ce film est remarquable. Dés la première scène, Howard Hawks le réalisateur nous donne le ton et pendant 140 minutes : on ne quitte plus son fauteuil ! Le scénario est parfait et d’une grande simplicité, rythmée au pas lent et chaloupé de John Wayne, à la beauté pétillante de Angie Dikingson, à l’humour du formidable Walter Brennan, et deux belles voix que sont Dean Martin et Ricky Nelson, le tout sur une bande son inoubliable .
A voir ou à revoir, toutes affaires cessantes…
Django Unchained
Les 8 salopards

 

Tournage « Les 8 salopards »

 

Rio Bravo
Rio Bravo
Rio Bravo
Rio Bravo

Laisser un commentaire